samedi, avril 27, 2019

Le temps selon Strauss




LE JEUNE HOMME - Botho Strauss (extrait)
Traduction: Claude Porcell


"Le temps le temps le temps. Combien de fois les enfants dans la rue me demandent l'heure. Mais je suis comme eux, je ne vis pas en fonction de l'heure et n'ai pas de montre sur moi. Ils calent leur vélo au bord du trottoir et posent la question avec une gentillesse émerveillée, le regard ailleurs, comme s'ils venaient d'un monde lointain et ne faisaient que passer près de nous. Leur question monte aussi d'une incertitude qui ne se limite pas à l'emploi du temps. Que nous autres, citadins, ayons pris l'habitude de ne presque plus jamais regarder l'autre dans les yeux, de faire attention à lui le moins possible, semble troubler ces enfants-là. Ils voient bien que leur élément naturel, sans lequel ils n'arriveront à rien, cette aimable curiosité, n'a guère cours autour d'eux. C'est contre cela qu'ils réagissent, et ils interrogent les gens au bord de leur parcours; ils ont besoin d'effleurer un inconnu, ne fût-ce que pour l'entendre leur donner l'heure. "Vous avez l'heure, s'il vous plaît?".

Photo: "VOLTA" Gabrielle Duplantier, Editions Lamaindonne